Les partenaires du Consortium de Recherche et d’Innovation en Transport Urbain au Canada (CRITUC) lancent le premier groupe de projets de recherche sur les autobus à zéro émission en Amérique du Nord

Plus de 4,7 millions de dollars du financement fédéral et industriel soutiendront la recherche sur la mobilité intelligente et à faible émission de carbone

Toronto, Ontario [Le 14 février 2020] – Le Consortium de Recherche et d’Innovation en Transport Urbain au Canada (CRITUC) s’associe avec sept instituts de recherche, dont l’Université de l’EADO, l’Université Ontario Tech, l’Université Queen’s, l’Université de Windsor, le Collège Centennial, l’Université York et les Laboratoires Nucléaires Canadiens dans la création du premier groupe d’établissements postsecondaires en Amérique du Nord dédié spécifiquement à la recherche de bus électriques à batterie et de bus électriques à pile à combustible – collectivement appelés «bus à zéro émission» (ZEB).



Le CRITUC et ses membres contribuent à hauteur de 4,2 millions de dollars sur trois ans, avec 551 000 dollars supplémentaires par le biais des programmes Mitacs Accélération et Élévation soutenus par le gouvernement fédéral pour financer le Comité Académique National des Bus à Zéro Émission du CRITUC (NAC-ZEB).

Le CRITUC soutient la recherche sur les outils de simulation et de modélisation des bus électriques et à hydrogène, ainsi que la visualisation des performances des bus électriques à batterie et des bus électriques à pile à combustible en trois dimensions, et l’optimisation du groupe motopropulseur qui améliorera les moteurs de bus, les batteries et les piles à combustible à hydrogène. Le CRITUC soutient également la recherche sur la cybersécurité pour garantir que les bus électrifiés ne peuvent pas être piratés et que le réseau électrique est protégé. La recherche NAC-ZEB du CRITUC permettra aux gouvernements fédéraux, provinciaux et municipaux de prendre de meilleures décisions en ce qui concerne l’achat et le déploiement d’autobus à zéro émission à travers le Canada.

« Cette recherche rapprochera le Canada sur la réalisation de l’objectif d’électrification de 5 000 autobus à travers le pays, tel que défini par l’honorable Catherine McKenna, Ministre de l’Infrastructure et des Collectivités », a déclaré Josipa Petrunic, Directrice Générale et PDG du CRITUC. « Notre consortium fournit les connaissances axées sur les données requises par les gouvernements municipaux, provinciaux et fédéraux pour mettre en œuvre des parcs d’autobus électriques de manière à économiser de l’argent à long terme et à améliorer le transport en commun pour en faire le principal choix de mobilité des Canadiens à l’avenir.  Notre travail supprimera les barrières d’incertitude et de risque élevé associées à l’adoption de technologies de propulsion électrifiées. »

Avec les ventes mondiales d’autobus électriques ayant augmenté de 40% entre 2016 et 2017 et de 32% en 2018, le travail du NAC-ZEB soutient également un secteur en plein essor de l’économie canadienne. Les fabricants canadiens d’autobus électriques qui croissent dans cet espace comprennent New Flyer Industries, Nova Bus, GreenPower Motor Company et The Lion Electric Company, ainsi que le fabricant américain Proterra, qui est actif au Canada.

Les travaux menés par le biais de l’analyse prédictive du consortium ont déjà soutenu l’électrification des itinéraires dans la région de Vancouver, Brampton et York et soutenu l’évaluation de la faisabilité de l’électrification complète du parc de la Commission de Transport de Toronto, le plus grand réseau de transport en commun du Canada.

« Le projet NAC-ZEB joue un rôle clé en plaçant le Canada au premier plan de la transition vers le transport en commun électrifié, une priorité clé de notre gouvernement », a déclaré la députée Ruby Sahota, Députée de Brampton-Nord. « Pour un réseau de transport en commun comme Brampton Transit qui fait face à une augmentation rapide de l’achalandage, l’adoption des autobus électriques profitera à toute la communauté en réduisant la consommation de carburant, les émissions des véhicules et l’embouteillage, et améliorera la qualité de vie de mes résidents. »

«Nos recherches répondront à la question de savoir comment les chercheurs et les équipes de mise en œuvre peuvent suivre avec précision les progrès et les impacts de la mise en place du ZEB», a déclaré Jeremy Bowes, Professeur Titulaire en Conception à l’Université de l’EADO. «Nous travaillons en étroite collaboration avec le CRITUC pour développer des visualisations qui mettront en évidence des facteurs clés comme soutien des décisions pour le processus global d’adoption, de test et d’évaluation du ZEB au Canada.»

Cette annonce s’appuie sur un financement fédéral d’environ 16 millions de dollars déjà accordé à la ville de Brampton, TransLink, York Region Transit et Newmarket-Tay Power Distribution Ltd. par le biais de Ressources Naturelles Canada (RNCan) pour aider au lancement du Projet Pancanadien de Démonstration et d’Intégration d’Autobus Électriques: Phase I en partenariat avec les fabricants Canadiens de bus électriques, New Flyer Industries et Nova Bus ainsi que les partenaires internationaux des systèmes de recharge, ABB Group et Siemens.

À propos du CRITUC:

Le Consortium de Recherche et d’Innovation en Transport Urbain au Canada met au point une technologie qui fait progresser la mobilité et les transports de prochaine génération à travers le Canada. Ses outils de simulation à faible coût aident les agences de transport en commun à travers l’Amérique du Nord à prédire comment les autobus électriques, les autobus à pile à combustible à hydrogène et les véhicules intelligents autonomes fonctionneront. Ces avancées contribuent à développer l’écosystème des technologies intelligentes et à faible émission de carbone, conduisant à la croissance de l’emploi et au développement économique à long terme.

Demande des médias:

Pour plus d’informations, veuillez contacter Elysa Darling à [email protected] ou au 437-703-2353. Pour les médias, veuillez cliquer ici. Des opportunités d’entrevues avec Josipa Petrunic, Directrice Générale et PDG du CRITUC, sont disponibles sur demande.