Consortium de recherche et d’innovation en transport urbain au Canada
Consortium de recherche et d’innovation en transport urbain au Canada
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Relever les défis du transport en commun à zéro émission

 

Atteindre la zéro émission grâce à des solutions de transport durable

Dans sa quête d’un avenir plus vert, le Canada s’oriente vers une transformation de son paysage des transports urbains. Le pays souhaite réduire les émissions de gaz à effet de serre et mettre en place des transports durables en utilisant des autobus à zéro émission.

 

L’engagement du Canada à atteindre l’objectif de « zéro émission » d’ici 2050 a incité les agences de transport en commun canadiennes à électrifier leur parc de véhicules.

 

Pourtant, ce cheminement n’est pas sans obstacle. Cet article aborde les défis liés à l’utilisation des AZE au Canada et explore les solutions novatrices qui transformeront le secteur des transports en commun.

 

Anxiété liée à l’autonomie et à la planification stratégique :

La crainte de se retrouver à court de batterie en cours de route est tout à fait justifiée. L’autonomie moyenne d’un autobus de 40 pieds se situe entre 1,2 et 2,5 kWh/km. Une bonne planification des besoins en infrastructures de recharge et l’optimisation des itinéraires sont nécessaires pour surmonter les limitations d’autonomie.

 

Les agences de transport en commun devraient mener des analyses de faisabilité approfondies et des études de performance prédictives avant d’entamer leur cheminement vers l’électrification afin de prévenir les déficiences d’autonomie. Ces études utilisent les données actuelles pour prédire les performances des autobus sur différents itinéraires et chaînes de blocs (blockchains) au cours de différents cycles. Nous utilisons les données pour prévoir les performances des autobus dans différentes conditions. Ces études offrent également des suggestions sur le type et l’emplacement optimaux de l’infrastructure de recharge.

 

Événements thermiques et configurations des batteries :

Les batteries lithium-ion sont exposées au risque « d’emballement thermique ». Des cellules de batterie défectueuses sont à l’origine de cet emballement, qui se produit en cas de surchauffe, de surcharge ou de surtension. La Commission économique des Nations unies (CEE-ONU) a récemment introduit le règlement 107 pour renforcer la sécurité des autobus et des autocars. Toutefois, ce règlement ne couvre pas les composants électriques des autobus.

 

Lorsqu’il s’agit d’AZE, la sécurité des passagers est primordiale. Le spectre des événements thermiques, avec leurs feux brûlants et leurs batteries surchauffées, jette une ombre sur la route à emprunter.

 

Une détermination farouche et une innovation incessante ont ouvert la voie à des configurations de batteries plus sûres. Les batteries sont désormais mieux refroidies et ventilées, ce qui minimise le risque d’incidents thermiques et renforce la sécurité des passagers.

 

Les équipementiers d’autobus améliorent chaque jour les solutions de protection thermique et anti-incendie dans leurs configurations de batteries. Il s’agit notamment de systèmes d’alerte incendie et de refroidissement ponctuel. Il est important que les agences qui achètent des AZE examinent les mécanismes de protection contre l’incendie et les solutions préventives du fabricant.

 

Défis en matière d’approvisionnement et délais de fabrication des autobus :

L’acquisition d’AZE n’est pas une mince affaire. Avec des capacités de production limitées et des délais de fabrication allongés, les agences de transport en commun sont confrontées à des batailles difficiles dans leur quête de flottes plus écologiques. Les autobus électriques sont presque deux fois plus chers que les autobus diesel lors de l’achat initial. De plus, les agences de transport en commun peuvent avoir à supporter des coûts d’infrastructure qui se chiffrent en millions.

 

Le gouvernement canadien fournit un soutien financier par l’intermédiaire du Fonds pour le transport en commun à zéro émission pour l’acquisition de véhicules de transport en commun à zéro émission. La Banque de l’infrastructure du Canada (BIC) accorde également des prêts à faible taux d’intérêt aux agences de transport en commun pour l’acquisition d’autobus à zéro émission au Canada. Certains fabricants d’autobus, dont BYD, proposent des programmes de location d’autobus électriques qui pourraient aider à compenser le coût d’acquisition immédiat pour les agences de transport en commun.

 

Les délais de production pour les véhicules à zéro émission se sont également révélés très difficiles. Dans certains cas, la production et la livraison peuvent prendre jusqu’à 18 mois. De tels retards pourraient empêcher les agences d’atteindre leurs objectifs en matière d’action climatique. Pour résoudre ce problème, le rééquipement (repowering) ou la remotorisation (retrofit) est une bonne solution temporaire. DTI et ZEV Clean Power proposent des services pour convertir les autobus diesel à une pile à combustible à hydrogène ou à l’électricité. Cette conversion peut prolonger la durée de vie des autobus jusqu’à 6 ans et ne coûte qu’une fraction du prix d’un nouvel autobus électrique.

 

Services de gestion de l’énergie et logiciels de pointe :

Une gestion efficace de l’énergie permet de faire avancer les AZE, en tirant le maximum d’énergie de leurs batteries. Des esprits entreprenants ont mis au point des systèmes de gestion de l’énergie et des solutions logicielles de pointe. Ces outils intelligents optimisent l’utilisation des batteries, suivent les schémas de charge et prévoient les besoins d’entretien, améliorant ainsi l’efficacité opérationnelle et la réduction des coûts.

 

PowerOn, Grand River et Alectra fournissent une gamme de services et de logiciels de gestion de l’énergie aux agences de transport en commun. Ils collaborent avec les entreprises locales de services publics au nom de l’agence de transport en commun pour gérer la distribution de l’énergie. Leurs services comprennent la planification de la flotte, la gestion de l’infrastructure, la prestation de services, l’entretien de l’infrastructure et la gestion des données et de la distribution de l’énergie. 

 

La dernière étape du cheminement du Canada vers la carboneutralité

Les agences de transport en commun canadiennes ont de nombreux défis à relever pour passer aux autobus à zéro émission, mais le pays est déterminé à les surmonter. Les recherches menées par Transports Canada, le CNRC et CRITUC guident l’utilisation des AZE dans les transports, en fournissant des connaissances et une expertise précieuses. Grâce à une planification minutieuse et à un leadership éclairé, les agences de transport en commun sont en mesure de surmonter les difficultés liées au déploiement des autobus à zéro émission, comme l’anxiété liée à l’autonomie, la sécurité des batteries, les questions d’approvisionnement et la gestion de l’énergie.

 

Le Canada vise un transport plus propre avec des autobus à zéro émission, réduisant les émissions et améliorant la vie des Canadiens. La route vers la durabilité est peut-être sinueuse, mais la destination promet un avenir plus brillant et plus vert.

 

Conférence du CRITUC sur le transport en commun et la mobilité à zéro émission

Rejoignez-nous pour notre 5e conférence annuelle sur le transport en commun et la mobilité à zéro émission, qui se tiendra au Burlington Convention Centre du 17 au 18 octobre 2023.

 

Nos experts discuteront du développement de la main-d’œuvre dans le domaine des transports en commun à zéro émission, des dernières innovations dans la technologie des autobus à pile à hydrogène, des feuilles de route pour les plans de déploiement d’autobus à zéro émission, des résultats de l’analyse prédictive par rapport à l’analyse empirique d’un déploiement des AZE, de la prise en compte de l’impact social avec le déploiement des AZE, et bien plus encore.

 

Pour en savoir plus et pour vous inscrire, visitez le site web de la conférence en cliquant ici. (en anglais)

 

Services d’expert-conseil de CRITUC en matière d’AZE

Les services d’expert-conseil de CRITUC en matière d’autobus à émission zéro (AZE) visent à aider les agences de transport en commun, les services publics et les autres parties prenantes à atteindre leurs objectifs en matière de décarbonisation et d’électrification. Notre approche s’appuie sur la science et la recherche. Les services offerts par nos consultants sont les suivants :

 

  • Évaluations de la faisabilité des technologies
  • Mise en œuvre d’une flotte complète d’AZE compte tenu de l’état actuel des actifs
  • Besoins identifiés et coûts associés
  • Évaluation des avantages et des risques
  • Analyse et validation des données opérationnelles

 

Pour en savoir plus sur la manière dont nous pouvons vous aider, contactez notre équipe.

 

Consultez nos 10 étapes pour commencer votre parcours de décarbonisation.

 

À propos de CRITUC

CRITUC est un consortium d’innovation à but non lucratif dont la mission est d’aider les agences de transport en commun canadiennes à trouver des solutions pour des transports plus propres et plus écologiques. Notre vision est de faire du Canada un chef de file mondial de la mobilité intelligente à faible émission de carbone. En tant que membre de CRITUC, vous bénéficiez d’un accès exclusif à une gamme complète d’opportunités d’affaires et de réseautage, à des événements de planification technique, à des conférences, et plus encore ! Connectez-vous aux membres, adhérez dès aujourd’hui !