Plan en cinq points pour reconstruire un meilleur transit

La pandémie du COVID-19 a démontré que le transport en commun est un service essentiel pour les Canadiens. Les recommandations suivantes présentent un plan audacieux et ambitieux pour mieux reconstruire le transport en commun, dans le cadre du rétablissement propre et inclusif du Canada après le COVID-19. Ce plan aidera le Canada à bâtir les réseaux de transport en commun et les villes d’un avenir meilleur et plus propre.

Nos recommandations

  1. Mettre en place le cadre adéquat: Investir dans des initiatives de planification intelligente pour garantir des investissements intelligents et précis dans les infrastructures

Le gouvernement fédéral devrait s’engager dans un programme national d’études de faisabilité neutres pour s’assurer que les agences de transport disposent des fonds dont elles ont besoin pour prédire avec précision les performances des nouveaux bus à zéro émission (ZEB) et de leurs infrastructures associées, dans le cadre de la transition vers des systèmes de transport public propres. Ce travail de planification est une condition préalable essentielle et nécessaire pour atteindre les objectifs fixés par le gouvernement fédéral, y compris l’engagement actuel du gouvernement de 5 000 autobus à zéro émission d’ici 2025.

  1. Renforcer le secteur de la fabrication de pointe du Canada : soutenir l’écosystème de la fabrication de pointe des leaders de l’industrie du Canada 

Le Canada abrite des leaders mondiaux de l’industrie dans le secteur de la fabrication de pointe pour le transport en commun propre, notamment Nova Bus, New Flyer, Thales Group, Siemens Canada, ABB, Hydrogenics / Cummins et Ballard Power Systems. Le gouvernement fédéral devrait continuer d’investir dans l’écosystème canadien d’innovation en matière de transport propre, par le biais de programmes essentiels, tels que le Fonds Stratégique pour l’Innovation (SIF) et le Fonds pour une Économie à Faibles Émissions de Carbone (LCEF), afin de livrer les usagers du transport en commun à temps et de garantir des emplois manufacturiers de premier plan dans tout le pays.

  1. Construire des transports en commun propres et innovants: fixer des objectifs ambitieux pour les transports électriques, à piles à hydrogène, autonomes et les autres formes de transport public.

En tant que mesure de relance économique propre, le Canada peut construire un système de transport public meilleur et plus propre grâce aux technologies de l’avenir, y compris le transport en commun alimenté par l’électricité de la batterie, des piles à hydrogène et d’autres sources propres innovantes pour s’éloigner du diesel et d’autres combustibles fossiles. Pour atteindre l’objectif de 5 000 bus électriques au cours des 5 prochaines années, le gouvernement fédéral devrait concentrer son financement sur les municipalités qui sont prêtes à investir dans le transport en commun propre et auront le plus grand impact sur l’amélioration des systèmes et la réduction des émissions. Il s’agit notamment de soutenir le premier déploiement permanent du pays de bus électriques à pile à combustible hydrogène dans la ville de Mississauga.

  1. Rassembler des données, partager les connaissances : utiliser les données pour partager les enseignements et améliorer les résultats du transit

Si les données de performance des systèmes de transport en commun sont correctement recueillies et analysées, les agences de transport peuvent apprendre des autres juridictions en exigeant l’installation de systèmes d’enregistrement sur tous les véhicules. Le gouvernement fédéral devrait mettre en place une fiducie de données nationale autonome, connectée, électrique et partagée (ACES) pour les agences et les opérateurs de transport en commun afin d’accéder et de partager des analyses en temps réel, d’optimiser les performances de la flotte et de réduire les coûts opérationnels à l’échelle nationale.

  1. Trouver des solutions intelligentes pour un retour en toute sécurité: investir dans la recherche pour identifier les problèmes et proposer des solutions pour ramener les usagers en toute sécurité

Un système de transport en commun propre ne sera utilisé que si les usagers se sentent en sécurité et à l’aise. Des recherches sont nécessaires pour comprendre quels problèmes et quelles solutions constitueront un retour en toute sécurité au transport en commun. Le gouvernement fédéral devrait utiliser le réseau du conseil canadien de recherches pour financer des initiatives de recherche sur le “retour au transport en commun” qui relient les universités, les agences de transport en commun et les fabricants canadiens afin de relever les défis immédiats du transport public liés à la pandémie pour reconstruire des systèmes de transport en commun meilleurs et plus sûrs.

Impact

  • Construire les systèmes et les villes du futur
  • Faire du Canada un leader en matière de technologies propres de pointe
  • Soutenir la croissance économique intérieure
  • Améliorer la mobilité et l’accessibilité des communautés canadiennes / des familles ou femmes qui travaillent et des autres groupes marginalisés qui dépendent du transport en commun
  • Construire une société plus inclusive
  • Investir dans des améliorations à long terme; résilience