Federal Party Platforms in Focus

La version française suit

With less than two weeks to go until election day, here’s all you need to know on where the parties stand on climate change and environmental policy. CUTRIC is working with Crestview Strategy to maximize the opportunities presented in each party’s platform and position our members well for engagement with the 43rd Parliament.

Overview

This election, climate change is the issue on voters’ minds – a recent Ipsos poll found that 29% of Canadians view climate change as among the top 3 issues in determining how they’ll vote. Accordingly, each of the federal parties have presented environmental plans which put climate change action front and centre. Although each party has proposed a different response, significant opportunity exists regardless of who earns the most seats on October 21st. Below is a summary of the key commitments from each of the parties.

CUTRIC is currently working with Crestview Strategy to navigate the new federal political landscape, mitigate risk, and maximize opportunities for our members.

 

Liberal Party of Canada Platform

Net Zero emissions by 2050: Ensure national emissions are completely offset by other actions that remove carbon from the atmosphere.

  • Continue carbon pricing and build on the Pan-Canadian Framework to strengthen existing rules to cut emissions from Canada’s biggest polluters, including oil and gas.
  • Set legally-binding five-year milestones for emissions reductions, to be reviewed by Parliament, similar to the United Kingdom.
  • Appoint an expert group to recommend the best path forward.
  • Exceed Canada’s Paris Agreement emissions targets of reducing national emissions by 30% below 2005 levels by 2030.
  • Introduce a Just Transition Act to support workers and communities.

Cut corporate taxes in half for clean tech: Halve the corporate tax rate for businesses that develop technologies or manufacture products that have zero emissions.

Investing Trans Mountain profits: All profits will be invested in either clean energy projects to power homes, businesses and communities or into natural climate solutions.

Clean Power Fund: Establish a new $5-billion fund through existing Infrastructure Bank funds to support the development of new clean electricity generation and transmission systems; electrification of industries, including resource and manufacturing sectors; and transition Norther, remote and Indigenous communities off of diesel.

Greening Government Initiative: Require federal buildings to be powered completely by clean electricity by 2020, accelerating, by 3 years, the previous 2025 goal.

Conservative Party of Canada Platform

End the Federal Carbon Pricing Backstop: With immediate effect.

Achieve Canada’s Paris Agreement emissions targets: Reduce national emissions by 30% below 2005 levels by 2030.

Green Investment Standards: Set emissions standards for major emitters and require those companies to reduce their emissions to those limits. Those that emit more will be required to invest a set amount for every tonne of GHG emitted above the limit in research, development and adoption of emissions-reducing technology with the greatest potential to reduce emissions and offer a return on investment.

  • Develop a Green Investment Standards Certification that outlines eligible investments

Major emitters: Expand the mandatory application of major emitters policy from facilities emitting 50 kt CO2e to facilities emitting 40 per year.

  • Require all companies falling under the regulation to report on their emissions.
  • Establish an auditing function to ensure emitters are complying with regulations and that investments are incremental.

National Energy Corridor: Establish a single coast-to-coast corridor to expand the number of critical projects that are built and increase investor certainty.

Greening the Grid: Invest in smart grid technology and renewable power while being mindful of cost. Pursuing grid connection for Northern and remote communities and strategic provincial interconnections either project-by-project or through a National Energy Corridor.

 

NDP Platform

Declare a Climate Emergency: Establish ambitious, science-based greenhouse gas emissions reductions targets

Net carbon-free electricity by 2030: Move to 100% non-emitting electricity by 2050.

Canadian Climate Bank: Aimed at boosting investment in renewable energy, energy efficiency and low carbon technology. In addition, it will support grid interconnection and smart grid technology. There will be an emphasis on community-owned and operated clean energy projects.

Greening Government: Ensure that federal buildings use renewable energy and transition to ZEV fleets by 2025.

Clean technologies: Expand support and technological assistance to bring more innovative clean technologies to market and support Canadian manufacturing.

Electrify public transit and municipal fleets by 2030: Scale up low carbon transit and ZEV buses and trains.

 

Green Party Platform

Emissions reductions targets: Pass a Climate Change Law requiring a 60% emissions cut below 2005 levels by 2030, reaching net zero by 2050. Establish interim targets reviewed in 5-year intervals starting in 2025.

Transitioning to a Green Economy: Powered by renewable energy and measures well-being, rather than GDP, as a sign of progress.

Carbon pricing: Maintain a broad-based, revenue neutral carbon price on all sources of CO2 pollution with revenues to be returned to Canadians as a dividend.

Industrial emissions: Set legal industrial emissions limits that decline over time with penalties for those that exceed thresholds.

No new projects: No new pipelines, or coal, oil or gas drilling or mining, including offshore wells, will be approved. Cancel TMX to redistribute the funding.

Pan-Canadian Energy Strategy: Moves toward a carbon-free energy system by 2050 by phasing out bitumen production for fuels by 2030-35, reduces energy demand across all sectors by 50% and secures Canadian energy security throughout the transition.

National Electrical Grid Strategy: 100% of electricity will come from renewables by 2030 and enable inter-provincial transmission interties. Building connections between Manitoba and western Ontario, as well as New Brunswick and Nova Scotia.

Transport electrification: Expand electrification of transport across federal fleets, passenger ferries, Canada Post delivery vehicles.

 

Bloc Quebecois Platform

Reject Energy East and end fossil fuel subsidies.

Green Equalization: A fiscal reform that remodels the carbon pricing and equalization regime to tax polluting provinces above the national emissions per person average to redistribute to those that have invested in the transition.

Zero emissions law: Establish a law to increase ZEV uptake, 50% of the national total are already sold in Quebec, requiring each manufacturer to sell a minimum number of ZEVs.

Transport Electrification: Increase vehicle electrification for all federal fleet vehicles and expand rebates to promote the uptake of commercial ZEVs.


Survol des plateformes électorates des partis fédéraux

9 octobre 2019

À moins de deux semaines du jour des élections, voici tout ce que vous devez savoir sur le positionnement des partis politiques au sujet du changement climatique et de la politique environnementale. CRITUC travaille avec Crestview Strategy afin de maximiser les opportunités présentées dans la plate-forme de chacun des partis et également positionner stratégiquement notre client auprès de la 43 e législature.

Vue d’ensemble

Durant cette période électorale, il est clair que changement climatique est l’un des enjeux les plus importants pour les électeurs – un récent sondage Ipsos a révélé que 29% des Canadiens considèrent le changement climatique comme l’une de leurs trois principales priorités. En conséquence, chacun des partis fédéraux a présenté une série de plans environnementaux qui mettent le changement climatique en avant-centre. Bien que chaque parti ait proposé une réponse différente à la question, maintes opportunités seront créées quel que soit le groupe qui remportera le plus de sièges le 21 octobre prochain. Vous trouverez ci-dessous une liste des principaux engagements de chacun des partis.

Le CRITUC collabore actuellement avec Crestview Strategy pour mettre en place une orientation adaptée au nouveau paysage politique fédérale, dans le but d’atténuer les risques et maximiser les opportunités pour nos membres.

Parti Libéral du Canada

Émissions nettes nulles d’ici 2050 : Veiller à ce que les émissions nationales soient complètement compensées par d’autres actions qui éliminent le carbone de l’atmosphère.

• Poursuivre la tarification du carbone et s’appuyer sur le cadre pancanadien pour renforcer les règles existantes et pour réduire les émissions des plus gros pollueurs du Canada, y compris le pétrole et le gaz.

• Établir des jalons quinquennaux juridiquement contraignants pour la réduction des émissions, à être examiner par le Parlement, semblable au Royaume-Uni.

• Nommer un groupe d’experts chargé de formuler des recommandations quant au meilleur chemin à suivre.

• Dépasser les objectifs du Canada en matière d’émission et de réduction des émissions nationalesde 30% par rapport aux niveaux de 2005 d’ici 2030.

• Introduire une loi de transition pour soutenir les travailleurs et les communautés.

Réduire de moitié l’impôt sur les sociétés pour les technologies propres : Réduire de moitié le taux d’imposition des sociétés pour les entreprises qui développent des technologies ou fabriquent des produits à zéro émission.

Investir les bénéfices de Trans Mountain: Tous les bénéfices seront investis dans des projets d’énergie propre pour alimenter les maisons, les entreprises et les communautés ou dans des solutions climatiques naturelles.

Fond pour l’énergie propre : Créer un nouveau fond de 5 milliards de dollars avec les fonds existants de la Banque de l’infrastructure afin de soutenir le développement de nouveaux systèmes de production et de transport d’électricité propre ; l’électrification des industries, y compris dans les secteurs manufacturiers et des ressources ; et réduire la dépendance énergétique au diesel des communautés nordiques, éloignées et autochtones.

Initiative d’écologisation du gouvernement : Exiger que les immeubles fédéraux soient entièrement alimentés par des énergies propres d’ici 2020, accélérant de 3 ans l’objectif précédent de 2025.

Parti conservateur du Canada

Mettre fin au système fédéral de tarification du carbone : Effet immédiat.

Atteindre les objectifs du Canada en matière d’émissions conformément à l’Accord de Paris : Réduire les émissions nationales de 30%, en dessous des niveaux de 2005 d’ici 2030.

Normes d’investissement vert :  Fixer des normes d’émission pour les principaux émetteurs et imposer aux entreprises une réduction de leurs émissions aux limites établies.  Les plus grands émetteurs seront tenus d’investir un montant fixe pour chaque tonne de GES émis au-dessus de la limite et ce, en recherche, en développement, en l’adoption de technologies de réduction des émissions offrant le plus grand potentiel de réduction des émissions et offrant un retour sur investissement.

• Développer une certification de normes d’investissement vert décrivant les investissements éligibles.

Principaux émetteurs : Étendre l’application obligatoire de la politique relative aux grands émetteurs, des établissements émettant 50 kT de CO2e aux installations émettrices de 40 par an.

• Exiger que toutes les entreprises soumises au règlement déclarent leurs émissions.

• Mettre en place une fonction d’audit pour s’assurer que les émetteurs se conforment à la réglementation et que les investissements sont incrémentiels.

Corridor national de l’énergie : Établir un corridor unique d’un océan à l’autre pour augmenter le nombre de projets critiques construits et pour augmenter la certitude des investisseurs.

Vers une grille verte : Investir dans la technologie de réseau intelligent et l’énergie renouvelable tout en gardant le facteur coût à l’esprit. Poursuivre la connexion au réseau pour les communautés nordiques et éloignées ainsi que l’interconnections des provinces stratégiques, projet par projet ou via un corridor énergétique national.

NPD

Déclarer une urgence climatique : Mettre en places des objectifs ambitieux et scientifiques de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Électricité nette sans émissions de carbone d’ici 2030 : Passer à 100% d’électricité non émettrice d’ici 2050.

Banque canadienne du climat : Pour stimuler les investissements dans les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique et la technologie à faible émission de carbone. En outre, cette banque soutiendra l’interconnexion de réseaux et le réseau de technologies intelligentes. L’accent sera mis sur les énergies propres détenues et exploitées par les communautés.

Écologisation du gouvernement : Veiller à ce que les immeubles fédéraux utilisent des énergies renouvelables et faire la transition vers des flottes ZEV d’ici 2025.

Technologies propres : Élargir le soutien et l’assistance technologique pour encourager la commercialisation d’innovations technologiques propres soutenir le secteur manufacturier canadien.

Électrifiez les parcs de véhicules de transport en commun et municipaux d’ici 2030 : Intensifier le transport en commun à faible émission de carbone ainsi que les bus et trains ZEV.

Parti Vert

Objectifs de réduction des émissions : Adopter une loi sur les changements climatiques exigeant une réduction des émissions de 60% en dessous des niveaux de 2005 d’ici 2030 pour atteindre un zéro net d’ici 2050. Fixer des objectifs intermédiaires examinés tous les cinq ans à partir de 2025.

Transition vers une économie verte :    Utiliser le niveau d’utilisation d’énergies renouvelables et des mesures de bien-être comme signe de progrès, plutôt que le PIB

Tarification du carbone : Maintenir un prix du carbone large et neutre en termes de revenus, pour toutes les sources de pollution par CO2 avec des revenus qui seront redistribués aux Canadiens sous forme de dividende.

Émissions industrielles : Fixer des limites légales d’émissions industrielles qui diminuent avec le temps, assorties de pénalités pour ceux qui dépassent les seuils.

Aucun nouveau projet : Aucun nouveau pipeline, ni forage, ni exploitation du charbon, du pétrole ou du gaz, y compris en mer ou par puits, ne sera approuvé. Annuler la TMX pour redistribuer le financement.

Stratégie énergétique pancanadienne : Vers un système énergétique sans émissions de carbone d’ici 2050 pour éliminer progressivement la production de bitume pour les combustibles d’ici 2030-2035 et réduire de 50% la demande en énergie dans tous les secteurs. Assurer la sécurité énergétique du Canada tout au long de la transition.

Stratégie nationale de réseau électrique : 100% de l’électricité sera issue des énergies renouvelables d’ici 2030 permettant l’interconnexion de transmission interprovinciale. Établir des liens entre le Manitoba et l’Ouest de l’Ontario, ainsi que le Nouveau-Brunswick et la Nouvelle-Écosse.

Électrification des transports : Étendre l’électrification des transports à l’ensemble des parcs de véhicules fédéraux, traversiers et véhicules de livraison de Postes Canada.

Bloc Québécois

Rejeter Énergie Est et supprimer les subventions aux combustibles fossiles.

Péréquation verte : Une réforme fiscale qui remodèle le régime de tarification du carbone et de péréquation pour taxer les provinces polluantes au-dessus de la moyenne nationale d’émissions par personne à redistribuer aux ceux qui ont investi dans la transition.

Loi Zéro Émission : Établir une loi pour augmenter l’absorption du ZEV dont50% du total national sont déjà vendu au Québec, obligeant chaque fabricant à vendre un nombre minimal de ZEV.

Électrification des transports : Augmenter l’électrification des véhicules pour tous les véhicules de la flotte fédérale et étendre les rabais pour promouvoir l’adoption des ZEV commerciaux.